Publié le 4 Août 2012

Article publié par Stéphane

 

Généralement en Self-Défense face à un pistolet, on conseille de saisir le canon et d'en dévier la trajectoire. La question qui revient souvent parmi nos élèves est : oui mais si le coup part ?

Ayant pratiqué régulièrement le tir au pistolet automatique lors de mon passage dans l'armée de l'air, il me semblait aussi assez ambitieux d'avoir une saisie ferme sur un pistolet alors que le coup part. On peut également se demander quelles sont les conséquences pour la main exposée (brûlure, coupure...).

Je vous offre donc une petite vidéo dénichée par le site protegor :

 

 

Comme vous pouvez le constater, la main maintient le canon sans blessure majeure (une petite coupure) et le mécanisme d'armement est bloquée. L'arme doit donc être réarmée manuellement, ce qui empêche un second coup de partir.

 

Attention : ne reproduisez pas ce qui est présenté sur cette vidéo, l'usage des armes à feu est strictement réglementé en France !

 

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2012

Article publié par Stéphane

 

Petit retour en images sur le premier stage de Self-Défense en plein air de l'Ecole Française de Self-Défense qui a eu lieu le 8 juillet à Besançon.

Ce stage était dirigé par Stéphane Gaiffe, Directeur Technique de l'EFSD, enseignant Diplômé d'Etat en arts martiaux, ceinture noire dans plusieurs disciplines et instructeur 3e Degré de Self-Défense ANSD (Association Nationale de Self-Défense).

La première partie du stage de 10h à 13h a été consacrée au travail en voiture (car fight). Agression portière ouverte ou par la vitre baissée, agression à l'intérieur de l'habitacle, attaque armée ou à mains nues, agression autour de la voiture (en ouvrant sa voiture sur un parking par exemple)... Un menu très riche qui a permis aux stagiaires de prendre conscience de l'usage qu'ils peuvent faire de leur environnement lorsque leur mobilité est réduite !

 

D705754

D705759

D705760

D705764

D705765

D705767

 

Après une pause déjeuner conviviale, la première moitié de l'après-midi a été consacrée à des situations courantes d'agressions dans un abribus. Là encore, des techniques simples et efficaces exploitant l'environnement ont été mises en application par les stagiaires. Fidèlement à l'esprit de l'EFSD qui mixe les arts martiaux dans une optique de Self-Défense urbaine réaliste, les stagiaires ont pu ainsi pratiquer des techniques issues du Systema, de l'Aïkido, de l'Atémi Jujitsu, du Krav-Maga ou du Keysi...

 

D705773

D705774

D705775

D705793

D705798

 

Après une pause consacré à l'étude du cadre légal de la légitime défense et à l'analyse de cas concrets, l'après-midi s'est terminée sur un travail au sol dans les galets : chuter, apprendre à se relever, à se protéger efficacement contre des coups de pieds ou à se dégager d'un étranglement... Le fait de travailler sur un sol nettement moins confortable qu'un tatami fait prendre conscience du danger qu'il y a à se retrouver par terre dans un combat urbain. 

  

D705806

D705808

D705814

D705817 

 

 

La météo a été de la partie et nous a permis au final de pratiquer toute la journée dehors dans de bonnes conditions (il y a même eu quelques cas de coups de soleil !). Une rencontre studieuse, mais conviviale, entre des pratiquants confirmés et des débutants qui ont tous beaucoup appris, en toute sécurité !

 

Rendez-vous en 2013 pour le prochain stage en plein air et en octobre 2012 pour un grand stage d'initiation et de travail des défenses de base (contre frappes et saisies).


Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 19 Juillet 2012

Article publié par Stéphane

 

Pendant longtemps le Jujitsu a été l'expression de la Self-Défense dans les arts martiaux traditionnels. Originellement, le terme Jujistu qui signifie "techniques souples" ou techniques utilisant le principe de souplesse (plier plutôt que céder), est un terme générique qui regroupe un certain nombre d'arts martiaux traditionnels japonais.

 

A la fin du 19e siècle le jujitsu avait mauvaise réputation au Japon, étant considéré comme une pratique de voyous. A ce moment-là de son histoire, le Japon renie son passé féodal pour s'occidentaliser et les sports modernes sont à la mode. C'est ainsi que Jigoro Kano, qui a étudié deux styles de Jujitsu, décide de transformer le Jujitsu traditionnel qui lui a été enseigné en un sport moderne (shin budo) afin d'en assurer la survie. Le Jujitsu Kano devient le Judo (c'est le même phénomène qui se produira pour le Kendo, l'Aïkido, le Iaïdo, le Kyudo...).

 

Démonstration de Judo-Jujitsu : les techniques sont réalisées une fois lentement

et une fois à vitesse réelle.


Dans les années 60-70, la Fédération Française de Judo décide de renouer avec ses origines en créant le Judo-Jujitsu. Le Judo-Jujitsu s'éloigne de la dimension sportive du Judo pour en retrouver les applications Self-Défense. Pour cela des experts vont s'inspirer des trois disciplines majeures des arts martiaux de l'époque, Judo, Aïkido et Karaté. Pendant longtemps, le Judo-Jujistu sera la seule référence en Self-Défense en France (avec le Close Combat militaire) avant le développement du Krav-Maga dans les années 2000.

Aujourd'hui il existe plusieurs styles de Jujitsu en France, certains se réclament de styles traditionnels japonais, d'autres sont issus du Judo-Jujitu mais ont quitté la Fédération de Judo, telle que l'Ecole Atémi Jujitsu d'Eric Pariset.

 

 

 

Démonstration d'Atémi Jujutsu par Eric Pariset


On parle aussi beaucoup du Jujitsu Brésilien (JJB) : c'est une branche du Jujitsu importé du Japon au Brésil au début de 20e siècle, qui s'est spécialisé dans le travail au sol et qui a été popularisé par la famille Gracie lors des débuts du MMA.

 

 

Démonstration de Jujutsu Brésilien


Il est important de noter que c'est la FFJDA (Fédération Française de Judo) qui dispose du terme "Jujitsu" en France (même si le Jujitsu de la FFJDA n'a aucun lien direct avec les écoles de jujitsu traditionnel au Japon).

 

Pendant longtemps donc, le Jujitsu a constitué une excellente synthèse des trois disciplines majeures (Judo, Aïkido, Karaté qui se complètent parfaitement, utilisée dans le cadre de situation plus Self-Défense. Même si l'aspect très codifié du Judo-Jujitsu est un peu désuet aujourd'hui dans l'univers de la Self-Défense, cela reste sur le plan technique une excellente école, très complète.

 

 

Et pour finir une démonstration assez acrobatique de Quantum Jujitsu !

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 16 Juillet 2012

Article publié par Aurore

 

 

Stéphane Gaiffe, enseignant la Self-Défense au sein de l'Ecole Française de Self-Défense et du club d'arts martiaux Gonojukan à Besançon, a réussi l'examen du 3e degré d'instructeur de Self-Défense de l'Association Nationale de Self-Défense (ANSD). Cet examen a eu un lieu pendant une formation complémentaire de 4 jours à Rennes.

 

P1030120

Guy Mennereau - Défense contre chaîne (type systema)

 

P1030156

Défense en espace confiné

 

Cette formation, organisée par l'ANSD, est dirigée par Guy Mennereau, qui pratique les arts martiaux depuis 50 ans (judo, karaté, ju-jitsu, sambo, boxes, kali, systéma, pancrace, progressive fighting system, chin na du Shaolin, krav maga, combat russe...) et qui enseigne la Self-Défense depuis plus de 15 ans. Guy Mennereau est Directeur Technique Nationale de l'ANSD (Instructeur 5e degré), professeur Diplômé d'Etat 2e Degré, 6e Dan de Jujitsu, 5e Dan de Judo et arbitre mondial (Jujitsu).


 

P1030142

Défense en espace confiné

 

P1030133

La particularité de cette formation est de confronter les stagiaires (tous pratiquants aguerris d'arts martiaux)

à des situations extrêmement délicates à gérer !

 

P1030139

Utilisation d'un téléphone portable pour désarmer...

 

Cette formation est suivie par de nombreux professionnels de la sécurité, des militaires et des professeurs d'arts martiaux (le niveau requis et l'expérience nécessaire pour accéder à la formation sont assez élevés). C'est un gage de qualité sur le plan technique et pédagogique !

 

 

P1030126

 

Ce 3e degré brillamment obtenu est donc un atout supplémentaire pour nos élèves, qui bénéficient d'un enseignement de qualité toujours renouvelé. Bravo Stéphane !! 

 


Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 13 Mai 2012

Article publié par Stéphane

 

La Self-Défense intègre de nombreux paramètres. Le paramètre le plus visible est l'habilité martiale mais un apprentissage sérieux de la Self-Défense se doit d'avoir une approche holistique : on ne doit pas se contenter d'apprendre des techniques de combat (même si c'est primordial) mais avoir une vision globale du comportement à avoir en cas d'agression.

 

Les élèves doivent intégrer tout ce qui précède l'altercation (renforcement de la vigilance, connaissance du langage corporel, gestion verbale, connaissance des typologies d'agresseurs et du schéma type d'une agression, psychologie...) et ce qui en découle (cadre juridique, connaissance en secourisme...). Ils doivent aussi être capable d'exploiter les éléments contextuels : utilisation de l'espace, de l'environnement, des objets utilisables pour se protéger ou frapper. 

 

Ainsi, dans le cadre d'une intervention pour séparer deux personnes en train de se battre, faire preuve d'un peu d'imagination peut éviter de devoir entrer de plein pied dans une phase de confrontation physique dure. La preuve en image :


 

Bien sûr cette vidéo sent le fake (faux), c'est un peu trop préparé, mais l'idée est là ! Une casquette, une écharpe, un parapluie ou un magazine peuvent être de précieux aliés dans des circonstances similaires !

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 6 Mai 2012

Article publié par Stéphane

 

A vos agendas ! Un stage spécial de Self-Défense en plein air aura lieu le Dimanche 8 juillet 2012 à Besançon.

 

Horaires : de 10h à 13h et de 14h à 17h

 

Au programme : défense en voiture, défense en abribus, défense sur sols variés, murets, escaliers, bancs...

 

En cas d'intempéries importantes, le cours aura lieu en partie à l'intérieur (défense en espace confinés, sur chaise, bancs...).

 

Stage organisé par l'Ecole Française de Self-Défense (avec la participation du club d'Arts Martiaux Bisontin "Gonojukan")

 

Tarif : 45 euros (assurance incluse)

Tarif réduit : 30 euros pour les adhérents de l'EFSD ou du Gonojukan

 

Accessible dès 16 ans (autorisation parentale obligatoire pour les mineurs).

 

 

Attention, le nombre de places est limité ! Contactez-nous rapidement si vous êtes intéressé. Inscription obligatoire. Contact par mail : franceselfdefense@free.fr

 

 

 

affichestage

 

 

Ce stage est dirigé par un instructeur Diplômé D'Etat en Arts Martiaux, Titulaire du Brevet d'Etat d'Educateur Sportif, Ceinture Noire dans plusieurs disciplines et diplômé de l'Association Nationale de Self-Défense (ANSD).

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 27 Avril 2012

Article publié par Stéphane 

Source : Wikipedia

 

Le Kajukenbo est un art martial assez récent et encore peu connu en France, qui est né à Hawaï dans les années 50. C'est un style de Kenpo orienté Sel-Défense assez dure mais qui est intéressant pour sa polyvalence et pour les enchaînements de frappes qu'il utilise.

 

En 1947, un groupe d’experts en arts martiaux de différents styles se réunirent au sein d’un groupe : la Black Belt Society (la Société des ceintures noires). Le but de leur association était de rassembler leurs connaissances afin de dégager les faiblesses et les atouts de chacun de leurs arts martiaux. Les techniques jugées inefficaces furent éliminées. Les techniques ayant fait leurs preuves donnèrent naissance à un nouveau système : le kajukenbo. Le kajukenbo est donc issu de l’étude et de la comparaison de différents arts martiaux. Les cinq styles ayant servit de base à la création du kaju ont aussi servi à forger son nom (kajukenbo = ka : karaté + ju : judo et jujitsu + ken : kenpo + bo : boxe).

 

Luis et Johnathan Diaz en action

 

Le kaju fut créé par un collège de cinq experts en arts martiaux dont le principal est Adriano Emperado. À cela vient encore se greffer des techniques d’escrime Philippines, le kali eskrima (bâtons et couteaux). En Europe le Kajukenbo s'est surtout développé en Espagne sous l'impulsion d'Angel Garcia qui a commencé à étudier cette discipline en 1973. Il est aujourd'hui Grand Maître et 10e dan de Kajukenbo, responsable pour l'Europe, mais aussi pour l'Amérique du Sud.

En France, le Kajukenbo se développe sous l'impulsion de Luis Diaz et de son fils Jonathan.

 


 

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 22 Avril 2012

Article publié par Stéphane

 

Beaucoup de personnes, influencées par les films d'actions hollywoodiens et les sports de combat à spectacle, pensent qu'un bon coup de poing au visage est une des meilleures défenses possible en cas d'agression. C'est oublier que les os du crâne sont en général plus solides que ceux d'une main (le crâne est une enveloppe osseuse de 5 mm d'épaisseur destinée à bien protéger notre cerveau des chocs !).

 

Si le nez est effectivement assez fragile, un crochet dans la mâchoire se terminera généralement par des fractures des os de la main. De nombreux boxeurs, parfois très titrés, en ont fait l'expérience lors de bagarres de rue ! En effet, en combat sportif, la main et le poignet sont généralement protégés par des bandellettes qui rigidifient l'ensemble. Les gants quant à eux amortissent les chocs pour la main.

Si un crochet à la mâchoire peut être dévastateur sur un ring en provoquant souvent un KO (la perte de conscience est le résultat d'un choc du cerveau à l'intérieur de la boite crânienne), il en va donc autrement dans un combat à mains nues dans la rue ! Une des particularité d'une agression est son caractère assymétrique (on est seul contre plusieurs généralement). Donc une fois qu'on a la main fracassée il est difficile de continuer à se défendre contre plusieurs assaillants même si le coup porté a été efficace.

C'est pourquoi il est recommandé en Self-Défense de frapper au visage plutôt main ouverte. Ainsi une bonne gifle peut être une arme d'une efficacité redoutable. De plus la claque est un mouvement naturel très relâché et donc assez rapide et puissant (frapper le poing fermé est un geste plus technique qui nécessite un certain apprentissage).

Un exemple de claque qui a fait le tour du web :

 

 

La philosophie du "first strike" (frapper le premier) est plus que discutable moralement, et pas du tout recevable dans le cadre juridique de la légitime défense en France, même si on peut cependant noter que notre gifleur prend soin de mettre son adversaire en PLS avant de partir (Position Latérale de Sécurité). Bien que très discutable, puisqu'au final l'agressé potentiel devient agresseur face à un adversaire peu menaçant, cette vidéo a le mérite de démontrer la réelle efficacité martiale de la gifle.

Même si il a pu se sentir menacé le gifleur serait donc condamné en France puisque la réalité de l'agression n'est pas évidente et que de toutes façons sa réaction était disproportionnée (il aurait dû se contenter de désamorcer verbalement la menace). De plus la chute arrière incontrôlée peut avoir de graves conséquences (traumatisme crânien) pour la victime.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 3 Avril 2012

article écrit par Aurore

 

Ce week end, nous avons eu la chance de participer à un stage exceptionnel de Combat Russe, dirigé par le fondateur lui-même, Vladimir Khoudenkikh. Invité par le club de combat de St Hippolyte*, ce Maître au CV impressionnant nous a beaucoup impressionnés, tant par ses qualités techniques qu'humaines.

 

D704643

 

Vladimir Khoudenkikh, grand gaillard de nationalité russe, est Directeur Technique de la fédération régionale du combat corps à corps de Perm (Russie). Multiple fois champion et instructeur en Ju-Jitsu, Full-Contact, Combat Libre et fondateur du système de Combat Russe, il est également lieutenant-colonel des armées et entraîneur des Spetsnatz (forces spéciales). Son système de Self-Défense a rapidement connu une bonne notoriété et Vladimir Khoudenkikh est un habitué des tatamis de la Nuit des Arts Martiaux de Bercy, où il a une nouvelle fois brillé cette année. 


 D704656

D704679

 

Le Combat Russe est un système très complet qui aborde de nombreux aspects de la Self-Défense : préparation physique et mentale, tactique, technique**.


D704572

 

Stéphane et moi avions eu un aperçu de cette discipline auprès de Guy Mennereau, instructeur et directeur technique de l'ANSD à Rennes l'année dernière. Nous avions beaucoup apprécié le travail sur le relâchement et la disponibilité du corps, qui rejoint par bien des aspects des fondamentaux de l'Aïkido.

 

D704716

 

Le Combat Russe s'articule en effet autour de trois grands principes directeurs : 

- stabilité

- mobilité

- compacité du corps et des mouvements.


D704585 

 

C'est très impressionnant de voir un solide gaillard comme Vladimir Khoudenkikh au parler russe toujours guttural (un interprète traduit ses propos au fur et à mesure). On s'attend à voir une armoire à glace se débarrasser de ses partenaires façon Terminator... et pas du tout ! Vladimir Khoudenkikh manie son corps avec une telle fluidité et une souplesse si extrême qu'il semble parfois presque désarticulé, un vrai chewing gum ! Les changements de direction basés sur des pivots très courts sont aisés ; comme en Aïkido, le cercle, les rotations sont à la base de nombreuses techniques.


 D704626 DxO

D704603

 

Aucun travail en force qui risquerait une blessure ou une invalidité : Vladimir Khoudenkikh nous invite à travailler sur les impulsions et l'intention. Il prohibe toute démonstration de force dans l'entraînement et nous enjoint à respecter la confiance que nous offre notre partenaire.


D704724

 

Les exercices sont très complets et visent à l'optimisation de toutes les qualités de l'organisme : habileté, coordination, endurance, concentration. Il nous explique que l'aisance du corps permet l'aisance de l'esprit et la rapidité de prise de décision. Il nous encourage à rester à l'écoute de nos sensations tactiles, à rester disponible dans notre corps et notre mental. 


 D704737

 

Vladimir Khoudenkikh insiste beaucoup sur la nécessaire fluidité des déplacements, "pas de gestes hollywoodiens, ayez des mouvements veloutés" a-t-il maintes fois répété. Le travail de prise d'angle est rigoureux et permet une grande économie de mouvements, les techniques sont courtes, rapides et efficaces. Ses explications souvent imagées sont accessibles, le rythme quoique intense est agréable.


D704651

 

Comme ses assistants, il passe avec gentillesse conseiller et corriger les élèves quel que soit leur niveau afin que chacun progresse. Les techniques s'enchaînent, sur différentes saisies et frappes, et nous terminons par un travail au couteau. 


 D704708

D704712

 

Avant de conclure ce stage riche et instructif, Vladimir Khoudenkikh dans un large sourire nous souhaite à tous une route de paix et de fraternité.


D704749 DxO


D704769 DxO 

 

Au final, un stage exceptionnel sous la direction d'un vrai grand monsieur, qui nous a beaucoup marqués et que nous retrouverons avec plaisir ! 

 

club st hippolyte

** link combat russe


Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 6 Mars 2012

Article publié par Stéphane

      Source : Wikipedia

 

Le Krav Maga est un art martial de plus en plus répandu en France qui a remis au goût du jour une pratique orientée sur la self-défense, en opposition aux arts martiaux "classiques", qui eux ont connu un phénomène important de "sportivisation". Le Krav Maga est l'une des pierres angulaires de la formation d'instructeurs au sein de l'ANSD (Association Nationale de Self-Défense) et une source d'inspiration essentielle de l'EFSD.

 

Le krav maga (« combat rapproché » en hébreu), est une méthode d'autodéfense israélienne créé par Imi Lichtenfeld, pour protéger la communauté juive de Bratislava dans les années 1930. Il a depuis été adopté par l'armée et les services secrets israéliens et par de nombreuses polices et troupes d’élite dans le monde. Après-Guerre Lichtenfeld rejoint Tsahal en tant que chef-instructeur pour l’éducation physique et le Kapap. Son objectif était de développer une méthode simple, efficace et rapidement assimilable pour répondre aux besoins de l’armée : les techniques sont nées d’un réajustement progressif rendu possible par les retours d’expérience sur le champ de bataille.

 

Les années 80 marquent le début de l’internationalisation du krav-maga. Lichtenfeld autorise ses disciples les plus doués à enseigner cette méthode à travers le monde (Richard Douieb en Europe).

 

Démonstration de Richard Douieb à Bercy en 2010

 

 

Le FBI, les marines, le GIGN et les SAS popularisèrent cette nouvelle forme de close combat auprès du grand public et de nombreux clubs commencèrent à proposer aux civils une façon différente de pratiquer la self-défense. Le décès du fondateur en 1988 marque le début de dissensions au sein des instances dirigeantes. Aujourd'hui le Krav maga est divisé en de nombreux groupements : en France Richard Douieb a quitté la Fédération de Karaté après y avoir intégré le Krav maga. Il y a donc aujourd'hui une rupture entre le système fédéral français (seule la FFKAMA a délégation de l'Etat pour attribuer les grades de Krav Maga) et l'enseignement historique (légitime) de Richard Douieb qui a créé la FEKM (Fédération Européenne de Krav Maga).

 

Démonstration par la Légion Etrangère

 

L’objectif du krav-maga est d’apprendre à se défendre en un minimum de temps de formation. Le krav-maga n’est pas conçu comme un art mais comme une méthode de combat rapproché. Dans ce souci d’efficacité, le krav-maga est en perpétuelle évolution. On y retrouve toutefois un grand nombre de techniques de combat issues des boxes pieds-poings et du ju-jitsu. La simplicité est déterminante, le krav-maga est basé sur les réflexes et la rapidité d’action.


 


Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0