Publié le 12 Novembre 2012

Article publié par Stéphane

 

L'Arnis, Kali ou Eskrima plus généralement désigné en Europe et aux Etats Unis sous le terme de Kali Eskrima est une pratique martiale originaire des Philippines. C'est un mélange d'art martial indigène (Arnis) et d'escrime inspirée par les Conquistadores espagnols.


C'est Dan Innosanto, élève de Bruce Lee et "héritier" du Jeet Kune Do qui a inventé le terme de Kali. Originaire des Philippines il a compilé plusieurs styles de pratique et popularisé le Kali.

Eric Laulagnet est l'un des principaux experts français :


 

On distingue trois phases d'apprentissage :

- la répétition des techniques de bases

- l'assaut conventionnel

- le combat libre

 

La notion d'angle est très présente dans le Kali et si le bâton est considéré comme l'arme de base, c'est que sa maîtrise doit conduire le pratiquant à se familiariser avec différentes armes (couteau, épée...) ainsi qu'au travail à mains nues et ses différents secteurs comme le Panantukan (boxe des poings) ou Dumog (lutte).

Il existe de nombreuses écoles de Kali en fonction des ethnies et des zones géographiques. C'est un système dynamique qui n'hésite pas à évoluer en intégrant des techniques de jujitsu ou de kempo. On peut aussi évoquer le cas des Dog Brothers qui popularisent une forme de combat libre (assez violente) au bâton avec protections, et qui font de nombreux émules.

 

 

Quel usage en Self-Défense ?

Les applications en Self-Défense urbaine civile du travail de base aux deux bâtons ne sont pas forcément évidentes, il est en effet assez rare d'être confronté à une situation de ce genre dans la réalité. On peut cependant transposer ce travail avec des objets quotidiens parfaitement légaux (parapluie) pour l'utiliser en défense. Le travail au couteau est aussi extrêmement intéressant sur le plan technique mais il s'agit souvent d'un travail couteau contre couteau ce qui ne colle pas au cadre légal français de la légitime défense (le couteau est une arme de 6e catégorie dont le port est interdit).

L'aspect le plus intéressant du Kali en Self-Défense est à mon sens le Panantukan, aussi appelé Dirty Boxing (sale boxe ou plutôt boxe vicieuse) parce que tous les coups sont permis. Le Panantukan est donc une sorte de Boxe guerrière qui sort du cadre conventionnel et codifié (sport) des Boxes pieds poings classiques, particulièrement intéressante en Self-Défense urbaine.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 6 Novembre 2012

Article publié par Stéphane

 

Je vous présente aujourd'hui une vidéo qui est un des exemples plus parlants d'une vraie bagarre de rue bien gérée :

 

 

La vidéo est assez éloquente. Le processus habituel est ici clairement visible, tout commence par une altercation verbale qui évolue en bousculade avant que les coups se mettent à pleuvoir. Le caracère assymétrique d'une agression est là encore évident puisque la victime a affaire à une dizaine d'assaillants.

Ce qui est frappant c'est sa gestion remaquable de la situation. Il est d'emblée vigilant en gardant une distance de sécurité tout en négociant, dès que l'altercation commence il est prêt, se protège et boxe en reculant sans jamais tourner le dos et sans se laisser déborder sur les côtés. Un bel exemple de gestion de crise réussie !

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 22 Octobre 2012

Article publié par Stéphane

 

 

Un stage consacré à la Self-Défense féminine aura lieu à Besançon le 18 novembre 2012 de 10h à 12h30.

 

Fotolia 27013914 S

 

Ce stage sera consacré à des situations spécifiques à la Self-Défense féminine : dragueur insistant, saisies, agression au sol, tentatives d'enlèvement ou de viol, vol à l'arrachée... Nous apprendrons à gérer ces situations, à les anticiper (parfois les éviter) et nous étudierons des défenses simples accessibles à tous les gabarits. Comme d'habitude nous étudierons donc la Self-défense dans sa globalité (prévention, gestion verbale, comportement à adopter, cadre légal et techniques de défenses)

 

Les hommes sont acceptés seulement si ils accompagnent une femme (vous pouvez donc venir en couple). Tarif : 20 euros (tarif réduit 15 euros) - assurance comprise. 

 

02F00620

 

Inscription obligatoire auprès de l'EFSD avant le 15 novembre 2012.

Contact : franceselfdefense@free.fr

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2012

Article publié par Stéphane

 

L'Ecole Française de Self-Défense et le Centre Socio-Culturel Interface organiseront ensemble un stage d'initiation à la Self-Défense à Dole le lundi 5 novembre de 18h à 20h.

 

SELF - 1

 

Ce stage aura lieu dans les locaux du Centre Socio-Culturel

au 112 rue René Descartes à Dole. Coût du stage : 8 euros.

Prévoir des vêtements de sport (pantalon de survêtement et tee-shirt).

Inscription auprès du Centre Socio-Culturel.

Contact : 03 84 82 25 29 - Email : accueil@interface-centresocial.fr

 

Ce stage sera dirigé par Stéphane Gaiffe, Ceinture Noire dans plusieurs disciplines martiales (Aïkido, Atémi-Jujitsu...), ancien compétiteur en Judo-Jujitsu (Champion de Franche-Comté), Instructeur de Self-Défense diplômé par l'Association Nationale de Self-Défense (Instructeur 3e Degré). Il a aussi pratiqué les boxes pieds-poings (Full contact, Kick Boxing, Boxe Thaïe...), le close-combat, le Jeet Kune Do et les arts martiaux philippins (Kali Silat, eskrima et Panantukan). Pratiquant assidument les arts martiaux depuis une vingtaine d'années, il s'intéresse aujourd'hui particulièrement aux systèmes russe (Combat Russe, Systema), au Krav-maga et au Keysi.

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 18 Octobre 2012

Article publié par Stéphane - Source Wikipedia

 

Durant mon service militaire dans l'armée de l'Air, j'ai eu l'occasion de pratiquer le Close Combat. Pratiquant d'Arts martiaux traditionnels j'ai été très enthousiasmé par cet expérience : on s'entraînait en treillis dehors dans la terre et dans l'herbe. C'était très dépaysant pour un Aïkidoka habitué au Dojo, à ses codes et à ses rituels ! 

 

Aujourd'hui les systèmes d'origine militaire sont à la mode (Krava maga, Systema, Combat russe...) et il est de bon ton pour toute nouvelle discipline de Self-Défense d'être estampillée "opérationnel". C'est une sorte de label d'efficacité... il faut cependant bien distinguer les particularismes des sytèmes militaires pour comprendre quel cadre d'application ils peuvent avoir pour des civils. 

 

Le Close Combat a été développé durant la seconde guerre mondiale par des militaires anglo-saxons (Close Combat signifie combat rapproché). Ils se sont basé essentiellement sur les arts martiaux japonais (judo, jujitsu...) et l'ont créé pour un usage guerrier. C'est une amalgame de techniques létales basées sur des habiletés motrices simples dont l'objectif est de mettre hors d'état de nuire un ou plusieurs adversaires. Il faut agir vite, le plus fort possible et avec tous les moyens à sa disposition (utilisation d'armes ou d'armes par destination).

Les techniques utilisées à mains nues sont parmi les plus dangereuses, les plus simples et les plus puissantes. Elles ont été sélectionnées pour fonctionner dans des conditions de stress maximum et visent des zones particulièrement sensibles. Ce n'est pas un systèmes codifié fermé mais un système évolutif qui ne cesse d'évoluer et de s'adapter. 

 

 

Les points communs avec la Self-Défense sont donc nombreux (simplicité, vitesse, efficacité, fonctionnement sous stress, système évolutif...) mais il diffère fondamentalement sur un point essentiel : le cadre légal. En effet en Close Combat le combattant évolue dans un cadre d'action bien spécifique, la guerre. Il peut ainsi prendre l'initiative (il ne s'agit donc pas d'un système de défense), et n'a pas à respecter une notion de proportionnalité. Il peut blesser grièvement, incapaciter ou tuer son ennemi. C'est la limite de tous les systèmes d'origine militaire appliqués à la Self-Défense civile : l'enseignement de la Self-Défense dans un cadre civil se doit de respecter le cadre légal de la légitime défense qui est bien défini. Il s'agit de répondre dans l'immédiat à une menace réelle et de manière proportionnelle.

 

Il faut aussi rappeler que ces systèmes sont destiné à former rapidement des jeunes hommes en pleine possession de leurs capacités physiques. Le public de la Self-Défense est beaucoup plus vaste (femmes, seniors, ados...) et les techniques demandant une certaine puissance physique ne sont pas forcément accessibles à tous.

Le Close Combat peut donc être une source d'inspiration intéressante, mais les techniques se doivent d'être adaptées à la réalité légale d'une Self-Défense civile et aux capacités physiques de pratiquants "ordinaires".

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 14 Octobre 2012

Article publié par Stéphane

 

Le 7 octobre dernier a eu lieu le premier stage de Self-Défense de la saison sur le thème "Initiation et techniques de bases". Ce stage avait pour objectif d'initier en quelques heures des néophytes à une pratique concrète de la Self-Défense, d'offrir une révision complète des bases aux pratiquants réguliers et de permettre à des pratiquants d'arts martiaux traditionnels de découvrir la spécificité de la Self-Défense.

 

Travail de protection contre des frappes :


D60 0161OK


D60 0185OK

 


Les thèmes abordés ont été le travail de bases des frappes (pieds et poings), travail de base de protection, gestion verbale, étude du comportement d'un agresseur et schéma type d'une agression, défenses de bases sur frappes ou saisies, travail de fuite, présentation du cadre légal de la légitime défense, travail préparatoire à la gestion de l'environnement, défense d'un tiers...

 

Travail d'esquive et de déplacements :


D60 0169OK

 

D60 0178OK

 

 

Défense diverses :

 

D60 0202OK

 

D60 0197OK

 


Défense d'un tiers :

 

D60 0223 OK

 

 

D60 0224ok

 

 

 

De quoi bien remplir une journée d'échange très riche tant sur la plan physique que théorique !

 

Si ce programme vous intéresse, un second stage d'initiation est organisé à la MJC des Capucins à Pontarlier le dimanche 28 octobre. Inscription obligatoire auprès de la MJC avant le 26 octobre. Contact : mjcdescapucins@wanadoo.fr


 

D60 0229OK

 


Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 2 Octobre 2012

Article publié par Stéphane

 

Ca y est, c'est la reprise des cours de Self-Défense ! On révise donc les techniques de base pour rafraîchir la mémoire des "anciens" et initier les nouveaux pratiquants : le principe général est simple, frapper pour se dégager de la situation et fuir ! Ce n'est déjà pas si évident dans une situation "réelle".

Mais une question revient souvent : comment maîtriser un individu ?

En Self-Défense il bien comprendre que l'objectif est de survivre, pas de vaincre ou de soumettre un adversaire loyal... La vraie vie n'a rien à voir avec une compétition sportive régulée et c'est déjà assez difficile à gérer sans en rajouter.

Le principe de la Self-Défense repose donc sur une gestion rationnelle d'une situation forcément assymétrique :

- anticipation et désamorçage de la situation (dialogue)

- rétablir un équilibre si possible (utilisation d'objets de défense improvisés et gestion de l'environnement )

- si l'acte de défense est inévitable alors on doit s'engager à 200 % dans le combat mais en gardant à l'esprit que la confrontation physique a pour objectif de créer une opportunité de fuite...

En aucun cas il ne s'agit donc de maîtriser ou soumettre un adversaire.

Cependant il existe un certain nombre de situations où il ne nous est pas possible de fuir (on est accompagné d'enfants par exemple), il peut donc parfois être nécessaire d'utiliser des techniques de contrôle. J'insiste alors sur le fait que toutes ces techniques demandent énormément d'entraînement pour être efficaces et qu'il est très difficile de contrôler durablement seul un individu décidé à se défendre et beaucoup plus fort physiquement.

 

Voici une petite vidéo pour illustrer mon propos :

 

Comme vous le voyez, même en usant de gaz et de matraques, un personnel qualifié et entraîné à gérer ce genre de situation, en très nette supériorité numérique, a beaucoup de mal à maîtriser un forcené au physique impressionnant !

 

C'est pourquoi, lorsque les techniques de contrôle et de soumission sont étudiées, il faut bien garder à l'esprit que ce sont avant tout des exercices techniques destinés à développer des compétences (et aussi à s'amuser un peu) mais que dans une situation "vraie" il vaut éviter de pêcher par excès de confiance et de techniques : simplicité = efficacité !

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 29 Septembre 2012

Article publié par Stéphane

 

Le Combat Russe est une discipline assez récente (l'appellation Combat Russe date de 1997) créée par Vladimir Koudenkikh, Colonel dans l'armée russe. C'est une synthèse de nombreux arts martiaux (Judo, Jujitsu, Sambo, Boxe, Karaté...) et de techniques "policières" expérimentées sur le terrain. C'est la méthode de Self-Défense homologuée par la police de la Ville de Perm.

 

Il y a deux composantes en Combat Russe, la composante "Combat Sportif" permettant la formation d'athlètes complets de haut niveau et la composante "Combat Urbain" qui adapte les techniques aux contraintes de la Défense personnelle. C'est un système de formation psychotechnique, tactique et technique.

 

 

 

Le Combat Russe, contrairement à l'image évoquée par son nom pour les néophytes (deux géants blonds se tapant dessus à tour de rôle !) est basé sur la fluidité, la souplesse et la décontraction de l'ensemble du corps. Ce qui m'a frappé dans cette pratique est sa grande parenté avec les principes d'harmonisation de l'Aïkido ou d'adaptation du Systema, tout en exploitant un panel technique très riche (qui est quand même en grande partie basé sur la boxe et le Jujitsu). Un des principes du Combat Russe est que plus on est décontracté, plus on est calme, mieux on respire et plus on a les idées claires pour réagir correctement. 

Ce qui frappe surtout c'est la qualité de pratique exceptionnelle de Vladimir Koudenkikh, son discours très pacifique et son extrême gentillesse... un très grand maître et une discipline sans doute promise à un bel avenir !

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 19 Août 2012

Article publié par Aurore

 

Les cours hebdomadaires de Self-Défense à Besançon reprendront le mercredi 19 septembre dans la Salle Emilie du Chatelet au 35 chemin des Montboucons (entrée rue ARAGO). Horaire : 20h15 - 21h45.

Inscription auprès de l'association d'Arts Martiaux "Gonojukan" - contact gonojukan@free.fr


D704160

 

L'objectif des ces cours, organisés par l'association d'arts martiaux "Gonojukan", partenaire de l'Ecole Française de Self-Défense, est d'utiliser les techniques issues des arts martiaux dans un objectif de défense personnelle, en prenant en compte les contraintes d'une agression en milieu urbain (assymétrie, surprise, contraintes environnementales...) et en respectant le cadre légal de la légitime défense.

Les cours sont dirigés par Stéphane Gaiffe, professeur diplômé d'Etat en Arts martiaux, ceinture noire dans plusieurs disciplines et instructeur diplômé de l'Association Nationale de Self-Défense. Ancien compétiteur en Judo-Jujitsu, il a près de vingt ans de pratique des arts martiaux, et a pratiqué plusieurs disciplines : Judo-Jujitsu, Atemi-Jujitsu, Aïkido, Kenjutsu, Boxes pieds poings, Close-Combat, Combat libre, Jeet Kune Do et arts martiaux philipppins... et il s'intéresse actuellement particulièrement au Krav-Maga, Combat Russe, Systema et Keysi.


D704184


L'objectif des cours de Self-Défense est de synthéthiser les différentes solutions proposées par les système martiaux de défense existants, sans s'attacher à une discipline particulière afin de sélectionner les techniques les plus efficaces et de les rendre accessibles à tous.

 

Si vous êtes intéressé par cette pratique, contactez l'association Gonojukan pour un cours d'essai !

 

D704517


Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 13 Août 2012

Article publié par Stéphane

 

C'est bientôt la rentrée... à vos agendas !

 

L'Ecole Française de Self-Défense organisera deux stages de Self-Défense en octobre 2012 sur le thème suivant "Initiation à la Self-Défense et apprentissage des techniques de base".

 

D703491ACR


L'objectif est de familiariser les stagiaires débutants avec les principes de base de la Self-Défense tout en permettant aux élèves confirmés de réviser les techniques et d'améliorer leur pratique.

Au programme : travail des frappes, renforcement de la vigilence, défenses contre coup de poing, connaissance du cadre légal, défense contre saisies (techniques de dégagement) et étranglement, utilisation de l'environnement, gestion verbale...

 

Ces stages auront lieu :

- à Besançon le dimanche 7 octobre 2012

de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30 au dojo du Complexe Sportif des Torcols - Tarif 40 euros (Tarif réduit de 30 euros pour les adhérents de l'association partenaire Gonojukan et pour les moins de 18 ans).

Inscription obligatoire auprès de l'EFSD avant le 30 septembre - contact par mail : franceselfdefense@free.fr

- à Pontarlier le dimanche 28 octobre 2012

de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30 à la MJC des Capucins - Tarif 35 euros (Tarif réduit de 30 euros pour les adhérents de la MJC des Capucins). Inscription obligatoire avant le 26 octobre auprès de la MJC des capucins - contact : mjcdescapucins@wanadoo.fr

Ces stages sont accessibles de 14 à 75 ans ! Autorisation parentale obligatoire pour les mineurs.

 

Tout le calendrier des stages de la saison 2012-2013 est accessible ici : http://franceselfdefense.free.fr/Cours_et_Stages.html

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0