Publié le 15 Janvier 2013

Article publié par Stéphane

 

Retour en images sur le stage de Self-Défense féminine du 18 novembre à Besançon.

 

Ce stage nous a permis de traiter des problématiques d'agression qui touchent plus spécifiquement le public féminin : drageur un peu lourd qui vous prend par l'épaule ou le bras, gifle, prise des cheveux par l'arrière, tentative d'enlèvement, arrachage de sac, tentative de viol...

 

D60 1181

D60 1191

D60 1192

D60 1207

D60 1208

D60 1211

D60 1204

D60 1221

D60 1228

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2013

Article publié par Stéphane

 

La plupart des gens (ainsi que le législateur) ne sont pas initiés à la pratique de la Self-Défense, et ils pensent qu'un pistolet est une arme plus dangereuse qu'un couteau. Si on jouait à "pierre papier ciseau" avec un couteau et une arme de poing, le pistolet semble devoir gagner à tous les coups. Mais la réalité est différente.


Certes une arme à feu est plus "léthale" qu'un couteau dans le sens où elle permet de tuer ou de blesser à une distance plus grande, ce qui peut empêcher toute action défensive de la part de la victime. Le couteau nécessite lui une distance de combat rapproché plus risquée pour l'agresseur. C'est donc une arme qui impose de venir au contact de sa victime.


Cependant, tout comme avec une arme à feu, un seul coup de couteau peut entraîner la mort et toute personne qui s'entraîne régulièrement à la Self-Défense se rend vite compte que le couteau est une arme plus "fuyante", plus difficile à désarmer. Une fois que vous tenez le pistolet par le canon, tant que vous n'êtes plus dans l'axe de tir vous êtes en sécurité. Par contre il est difficile de désarmer un couteau bien aiguisé sans se couper, d'autant plus que certaines armes blanches comme les "griffes" sont quasiment impossibles à désarmer (bien sûr avec des armes d'entraînement suffisamment longues et bien épaisses pour utiliser l'effet de levier ainsi que des partenaires conciliants c'est toujours facile... mais ce n'est pas la réalité !).

 

Je vous présente aujourd'hui 2 vidéos pour replacer la confrontation de ces deux armes dans un contexte plus réaliste. La première vidéo est la démonstration d'une étude américaine qui a définit que à moins de 7 mètres un policier n'avait pas le temps de sortir son pistolet pour se défendre face à une attaque au couteau : 

 

 

 

La seconde vidéo est de Dan Inosanto, élève de Bruce Lee, fondateur de la Dan Inosanto Academy et expert en Escrima. Elle démontre bien que la gestion de la distance est primordiale est que là encore la victime, bien que mieux armée en théorie que son agresseur, n'a pas le temps de dégainer. On se rend aussi compte qu'il peut être préférable pour la victime, à distance rapprochée, de se défendre à mains nues plutôt que de tenter de sortir son arme à feu.    

 

 

C'est assez parlant ! De quoi bousculer certaines idées reçues.


Cela ne signifie pas qu'une arme à feu n'est pas dangereuse (au contraire) mais que l'arme blanche ne l'est pas moins ! Une agression à l'arme blanche doit être considérée comme une action extrêmement dangereuse et le pratiquant de Self-Défense (ou d'arts martiaux) doit donc rester lucide quant à ses capacités réelles de défense face à une arme aussi redoutable.

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0