Publié le 25 Juillet 2012

Article publié par Stéphane

 

Petit retour en images sur le premier stage de Self-Défense en plein air de l'Ecole Française de Self-Défense qui a eu lieu le 8 juillet à Besançon.

Ce stage était dirigé par Stéphane Gaiffe, Directeur Technique de l'EFSD, enseignant Diplômé d'Etat en arts martiaux, ceinture noire dans plusieurs disciplines et instructeur 3e Degré de Self-Défense ANSD (Association Nationale de Self-Défense).

La première partie du stage de 10h à 13h a été consacrée au travail en voiture (car fight). Agression portière ouverte ou par la vitre baissée, agression à l'intérieur de l'habitacle, attaque armée ou à mains nues, agression autour de la voiture (en ouvrant sa voiture sur un parking par exemple)... Un menu très riche qui a permis aux stagiaires de prendre conscience de l'usage qu'ils peuvent faire de leur environnement lorsque leur mobilité est réduite !

 

D705754

D705759

D705760

D705764

D705765

D705767

 

Après une pause déjeuner conviviale, la première moitié de l'après-midi a été consacrée à des situations courantes d'agressions dans un abribus. Là encore, des techniques simples et efficaces exploitant l'environnement ont été mises en application par les stagiaires. Fidèlement à l'esprit de l'EFSD qui mixe les arts martiaux dans une optique de Self-Défense urbaine réaliste, les stagiaires ont pu ainsi pratiquer des techniques issues du Systema, de l'Aïkido, de l'Atémi Jujitsu, du Krav-Maga ou du Keysi...

 

D705773

D705774

D705775

D705793

D705798

 

Après une pause consacré à l'étude du cadre légal de la légitime défense et à l'analyse de cas concrets, l'après-midi s'est terminée sur un travail au sol dans les galets : chuter, apprendre à se relever, à se protéger efficacement contre des coups de pieds ou à se dégager d'un étranglement... Le fait de travailler sur un sol nettement moins confortable qu'un tatami fait prendre conscience du danger qu'il y a à se retrouver par terre dans un combat urbain. 

  

D705806

D705808

D705814

D705817 

 

 

La météo a été de la partie et nous a permis au final de pratiquer toute la journée dehors dans de bonnes conditions (il y a même eu quelques cas de coups de soleil !). Une rencontre studieuse, mais conviviale, entre des pratiquants confirmés et des débutants qui ont tous beaucoup appris, en toute sécurité !

 

Rendez-vous en 2013 pour le prochain stage en plein air et en octobre 2012 pour un grand stage d'initiation et de travail des défenses de base (contre frappes et saisies).


Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 19 Juillet 2012

Article publié par Stéphane

 

Pendant longtemps le Jujitsu a été l'expression de la Self-Défense dans les arts martiaux traditionnels. Originellement, le terme Jujistu qui signifie "techniques souples" ou techniques utilisant le principe de souplesse (plier plutôt que céder), est un terme générique qui regroupe un certain nombre d'arts martiaux traditionnels japonais.

 

A la fin du 19e siècle le jujitsu avait mauvaise réputation au Japon, étant considéré comme une pratique de voyous. A ce moment-là de son histoire, le Japon renie son passé féodal pour s'occidentaliser et les sports modernes sont à la mode. C'est ainsi que Jigoro Kano, qui a étudié deux styles de Jujitsu, décide de transformer le Jujitsu traditionnel qui lui a été enseigné en un sport moderne (shin budo) afin d'en assurer la survie. Le Jujitsu Kano devient le Judo (c'est le même phénomène qui se produira pour le Kendo, l'Aïkido, le Iaïdo, le Kyudo...).

 

Démonstration de Judo-Jujitsu : les techniques sont réalisées une fois lentement

et une fois à vitesse réelle.


Dans les années 60-70, la Fédération Française de Judo décide de renouer avec ses origines en créant le Judo-Jujitsu. Le Judo-Jujitsu s'éloigne de la dimension sportive du Judo pour en retrouver les applications Self-Défense. Pour cela des experts vont s'inspirer des trois disciplines majeures des arts martiaux de l'époque, Judo, Aïkido et Karaté. Pendant longtemps, le Judo-Jujistu sera la seule référence en Self-Défense en France (avec le Close Combat militaire) avant le développement du Krav-Maga dans les années 2000.

Aujourd'hui il existe plusieurs styles de Jujitsu en France, certains se réclament de styles traditionnels japonais, d'autres sont issus du Judo-Jujitu mais ont quitté la Fédération de Judo, telle que l'Ecole Atémi Jujitsu d'Eric Pariset.

 

 

 

Démonstration d'Atémi Jujutsu par Eric Pariset


On parle aussi beaucoup du Jujitsu Brésilien (JJB) : c'est une branche du Jujitsu importé du Japon au Brésil au début de 20e siècle, qui s'est spécialisé dans le travail au sol et qui a été popularisé par la famille Gracie lors des débuts du MMA.

 

 

Démonstration de Jujutsu Brésilien


Il est important de noter que c'est la FFJDA (Fédération Française de Judo) qui dispose du terme "Jujitsu" en France (même si le Jujitsu de la FFJDA n'a aucun lien direct avec les écoles de jujitsu traditionnel au Japon).

 

Pendant longtemps donc, le Jujitsu a constitué une excellente synthèse des trois disciplines majeures (Judo, Aïkido, Karaté qui se complètent parfaitement, utilisée dans le cadre de situation plus Self-Défense. Même si l'aspect très codifié du Judo-Jujitsu est un peu désuet aujourd'hui dans l'univers de la Self-Défense, cela reste sur le plan technique une excellente école, très complète.

 

 

Et pour finir une démonstration assez acrobatique de Quantum Jujitsu !

Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0

Publié le 16 Juillet 2012

Article publié par Aurore

 

 

Stéphane Gaiffe, enseignant la Self-Défense au sein de l'Ecole Française de Self-Défense et du club d'arts martiaux Gonojukan à Besançon, a réussi l'examen du 3e degré d'instructeur de Self-Défense de l'Association Nationale de Self-Défense (ANSD). Cet examen a eu un lieu pendant une formation complémentaire de 4 jours à Rennes.

 

P1030120

Guy Mennereau - Défense contre chaîne (type systema)

 

P1030156

Défense en espace confiné

 

Cette formation, organisée par l'ANSD, est dirigée par Guy Mennereau, qui pratique les arts martiaux depuis 50 ans (judo, karaté, ju-jitsu, sambo, boxes, kali, systéma, pancrace, progressive fighting system, chin na du Shaolin, krav maga, combat russe...) et qui enseigne la Self-Défense depuis plus de 15 ans. Guy Mennereau est Directeur Technique Nationale de l'ANSD (Instructeur 5e degré), professeur Diplômé d'Etat 2e Degré, 6e Dan de Jujitsu, 5e Dan de Judo et arbitre mondial (Jujitsu).


 

P1030142

Défense en espace confiné

 

P1030133

La particularité de cette formation est de confronter les stagiaires (tous pratiquants aguerris d'arts martiaux)

à des situations extrêmement délicates à gérer !

 

P1030139

Utilisation d'un téléphone portable pour désarmer...

 

Cette formation est suivie par de nombreux professionnels de la sécurité, des militaires et des professeurs d'arts martiaux (le niveau requis et l'expérience nécessaire pour accéder à la formation sont assez élevés). C'est un gage de qualité sur le plan technique et pédagogique !

 

 

P1030126

 

Ce 3e degré brillamment obtenu est donc un atout supplémentaire pour nos élèves, qui bénéficient d'un enseignement de qualité toujours renouvelé. Bravo Stéphane !! 

 


Voir les commentaires

Rédigé par self-defense-besancon.over-blog.com

Repost 0